• Oignon

Célébrons la journée mondiale de la Terre

En ce 22 avril, nous célébrons notre Planète et sa terre nourricière. Ce terme désigne l’interdépendance qui ne cesse de croître entre l’humain et les ressources planétaires. C’est grâce à elle que l’Homme peut évoluer et survivre grâce aux ressources de la planète, tout ce que nous consommons, construisons, produisons en est issu. Il faudrait cependant rajouter l’adjectif « destructrice » à cette expression, l’action de l’homme étant néfaste endommage gravement les éléments naturels. L’être humain va lui-même subir les conséquences de ses propres activités c’est pourquoi faire harmonie avec la Terre n’est plus une option.

En ces temps de pandémie il est important de rappeler qu’un écosystème sain contribue à nous protéger de certaines maladies, la biodiversité freine la propagation des agents pathogènes. Une lutte contre le changement favorisera non seulement la planète mais aussi la santé humaine. Certains pourrait penser que le processus de sauvetage est déjà lancé, mais il ne s’agit que d’un changement bref dû aux ralentissements économiques et à la crise sanitaire du COVID que nous traversons depuis plus d’un an. Certes le jour de dépassement de 2020 a eu lieu le 22 août soit 2 mois plus tôt qu’en 2019 mais ce recul est éphémère, qu’en sera-t-il en 2021 ?


Qu’est-ce que le jour de dépassement ?


Il s’agit du moment où l’empreinte écologique dépasse la bio capacité de la planète. C’est-à-dire le jour à partit duquel nous avons consommé, épuisé toutes les ressources que la nature peut nous procurer au cours d’une année. Pour faire simple, il faudrait actuellement 1,6 Terre pour subvenir aux besoins de l’humanité.



Espérons qu’à la fin de la pandémie les humains sauront « tirer les leçons de ce que cette pandémie à mis en lumière : la relation non-soutenable de gaspillage et destructrice que nous entretenons avec la nature, la planète » (Marco Lambertini directeur général de WWF)


En attendant que les grands de ce monde aient pleinement conscience de l’urgence et de la gravité de la situation, il est temps d’agir à notre niveau de simple citoyen afin d’inverser la tendance. Voici quelques gestes simples à intégrer dans votre quotidien :


  • Diviser par deux la consommation de protéines animales

  • Réduire sa consommation de vêtements neufs, éviter certaines marques non éthiques telles que ZARA, H&M, Uniqlo qui en plus d’avoir un impact écologique ont un impact humain (travail des enfants, productions issu du travail forcé des Ouighours)

  • Privilégier les achats en friperies, "Vinted" et autres ..

  • Favoriser les transports en commun, vélo

  • Acheter d’occasion : ressourceries, sur "Leboncoin", brocante, vide-greniers.

  • Réduire ses achats en ligne sur des plateformes telles que Amazon etc…

  • Privilégier le « en vrac »

  • Remplacez vos bouteilles d’eau en plastique par une gourde en inox

  • Commencer une démarche de sobriété numérique


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout